Quand la lave déborde dans le cratère
NASA/JPL/L’Université d’Arizona
Quand la lave déborde dans le cratère
ESP_024587_1465
Anglais   Espagnol 

twitter  •  facebook  •  google+  •  tumblr
Ce cliché dévoile une situation assez rare. En général, la lave, en s'écoulant, comble les dépressions et les creux qu'elle rencontre et contourne les points élevés comme les collines et les crêtes. Sur cette image, deux coulées de lave rencontrent un cratère d'impact.

Un cratère d'impact tel que celui-ci, d'un diamètre d'environ 3 kilomètres forme une forte dépression dans le terrain, profonde vraisemblablement de plusieurs centaines de mètres. Mais il est entouré d'un bourrelet, soulevé lors de l'impact, dont l'arête est plus élevée que le terrain environnant. Du côté sud, une coulée de lave lisse, (avec quelques bosses au sud-ouest), a rencontré le flanc extérieur du cratère, enseveli toute trace d'éjectas et quasiment recouvert le bourrelet jusqu'à la crête.

Toutefois, la coulée de lave étant un peu moins haute que le bord du cratère, celui-ci a fait obstacle et empêché la lave de déborder et remplir le cratère. Mais ultérieurement nouvelle coulée de lave à surface fortement ondulée est arrivée par le côté nord – son épaisseur est visible sur le front de coulée dans la partie est de l'image. Contrairement à la coulée plus ancienne, la plus récente est passée par-dessus le bord nord-est du cratère, et un lobe de lave a atteint le fond du cratère. Si le bord avait été moins haut, ou si la lave avait avancé davantage, le cratère aurait été rempli et enfoui et nous n'aurions pas la chance de voir cette photo de la rencontre spectaculaire entre la lave et le cratère.

En étudiant comment la lave se comporte face aux obstacles et aux variations de pente, comme ce lobe qui s'écoule sur la paroi interne du cratère, les scientifiques pourront recueillir des données sur l'épaisseur, la viscosité et la force de la coulée, ce qui aiderait à déterminer la composition et la température de la lave.

Traduit par: Philippe Barré
 
Date de l’acquisition
25 octobre 2011

Heure locale sur Mars
2:34 PM

Latitude du centre
-33°

Longitude (Est)
223°

Distance du site visé
256 km

Échelle de l’image originale
26 cm/pixel (avec un binning de 1 x 1) donc les objets d’environ 77 cm sont résolus

Échelle de la projection
25 cm/pixel

Projection cartographique
Rectangulaire (et le Nord est en haut)

Angle d’émission


Angle de phase
61°

Angle d’incidence de la lumière
56°, avec le Soleil environ 34° au-dessus de l’horizon

Longitude du Soleil
20°, printemps du Nord
JPEG
Blanc et noir
projeté  sans projection

Couleur IRB:
projeté  sans projection

Couleur combinée IRB:
projeté

Couleur combinée RGB:
projeté

Couleur RGB:
sans projection

JP2 pour télécharger
Blanc et noir:
projeté (308 MB)

Couleur IRB:
projeté (184 MB)

JP2 EXTRAS
Blanc et noir:
projeté  (133 MB)
sans projection  (178 MB)

Couleur IRB:
projeté  (40 MB)
sans projection  (152 MB)

Couleur combinée IRB:
projeté  (70 MB)

Couleur combinée RGB:
projeté  (67 MB)

Couleur RGB:
sans projection  (149 MB)
Etiquettes pour les images
Blanc et noir
Couleur
Couleur combinée IRB
Couleur combinée RGB
Images EDR

Faire glisser les liens pour HiView; ou cliquer pour télécharger.

NB
IRB : infrarouge–rouge–bleu
RGB : rouge–vert–bleu

Politique générale d’usage
Toutes les images HiRISE sont libres pour le public pour utilisation personnelle ou professionnelle. Si vous êtes un agent de publicité, nous vous demandons cette attribution:
Image: NASA/JPL/University of Arizona (ou L’Université d’Arizona)

Addendum
Le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA est responsable de diriger la sonde Mars Reconnaissance Orbiter. L’appareil a été construit par Ball Aerospace & Technologies Corp, et sa fonctione est contrôlée par l’Université de l’Arizona.