Impact glacial
NASA/JPL/L’Université d’Arizona
Impact glacial
ESP_014436_0920
Anglais   Espagnol 

twitter  •  facebook  •  google+  •  tumblr
Une épaisse séquence (approximativement 3 kilomètres) de glaces et de poussières, stratifiée comme un gâteau, couvre le pôle sud de Mars. Les cratères d’impacts qui s’y forment , connaissent des processus de modifications et de dégradations légèrement différents de ceux qui se forment dans les surfaces rocheuses.

Un exemple d’un tel processus est la sublimation. La plus grande partie du matériau qui compose un cratère glacial est volatil, voulant dire qu’il peut fondre ou se sublimer (changer directement d’un solide à un gaz) en cas de réchauffement. La sublimation est habituelle sur Mars en raison de son atmosphère très ténue et sèche. Les flancs des cratères faisant face au soleil reçoivent plus de lumière directe que leur environnement immédiat et donc sont plus facilement chauffés. Si la glace des flancs se sublime, la structure du bord du cratère se dégrade.

Sur l’image, le cratère d’impact a un diamètre d’environ 900 mètres. Le bord surélevé restant du cratère est illuminé d’en bas à droite de l’image, provoquant un réchauffement préférentiel de l’intérieur de la structure du bord. La glace apparaît très mince ici (d’avantage de matériau brun est exposé) avec une couverture même plus mince sur le bord extérieur restant. Un certain nombre de possibilités peuvent en être la cause : le mur extérieur est peut-être plus escarpé que le mur intérieur, résultant en une exposition à la lumière du soleil plus directe, provoquant une sublimation plus efficace quand le soleil éclaire ce mur.

Une fois que la glace se met à fondre, du matériau plus sombre et plus poussiéreux est exposé. Le matériau plus sombre absorbe plus la chaleur que la glace blanche (comme lorsqu’on se tient au soleil en étant vêtu d’une chemise noire, on ressent plus de chaleur que lorsqu’on porte une chemise blanche qui réfléchit la lumière du soleil) provoquant la sublimation de d’avantage de glace à proximité du matériau sombre. Vous pouvez constater que ce processus se produit autour du mur extérieur du cratère.

Traduit par : Raoul Lannoy
 
Date de l’acquisition
25 août 2009

Heure locale sur Mars
8:00 PM

Latitude du centre
-88°

Longitude (Est)
246°

Distance du site visé
249 km

Échelle de l’image originale
25 cm/pixel (avec un binning de 1 x 1) donc les objets d’environ 75 cm sont résolus

Échelle de la projection
25 cm/pixel

Projection cartographique
Stéréographique polaire

Angle d’émission


Angle de phase
81°

Angle d’incidence de la lumière
78°, avec le Soleil environ 12° au-dessus de l’horizon

Longitude du Soleil
327°, hiver du Nord
JPEG
Blanc et noir
projeté  sans projection

Couleur IRB:
projeté  sans projection

Couleur combinée IRB:
projeté

Couleur combinée RGB:
projeté

Couleur RGB:
sans projection

JP2 pour télécharger
Blanc et noir:
projeté (495 MB)

Couleur IRB:
projeté (226 MB)

JP2 EXTRAS
Blanc et noir:
projeté  (254 MB)
sans projection  (332 MB)

Couleur IRB:
projeté  (101 MB)
sans projection  (248 MB)

Couleur combinée IRB:
projeté  (140 MB)

Couleur combinée RGB:
projeté  (129 MB)

Couleur RGB:
sans projection  (216 MB)
Etiquettes pour les images
Blanc et noir
Couleur
Couleur combinée IRB
Couleur combinée RGB
Images EDR

Faire glisser les liens pour HiView; ou cliquer pour télécharger.

NB
IRB : infrarouge–rouge–bleu
RGB : rouge–vert–bleu

Politique générale d’usage
Toutes les images HiRISE sont libres pour le public pour utilisation personnelle ou professionnelle. Si vous êtes un agent de publicité, nous vous demandons cette attribution:
Image: NASA/JPL/University of Arizona (ou L’Université d’Arizona)

Addendum
Le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA est responsable de diriger la sonde Mars Reconnaissance Orbiter. L’appareil a été construit par Ball Aerospace & Technologies Corp, et sa fonctione est contrôlée par l’Université de l’Arizona.